Contact | Aide et Infos | Plan du Site | Livre d'Or

  
Le Climat | Nord-Pas-de-Calais


De par sa position, le Nord-Pas-de-Calais est soumis à différentes influences climatiques : le temps est dit « variable » mais la mer protège souvent de tout excès climatique.

Le relief et la position de la région par rapport aux grands flux différencient le climat d'un bout à l'autre de la région :

  • l'influence atlantique en flux d'ouest entraîne souvent le passage de perturbations et des ciels de traine typiques de la région.
  • l'influence des flux d'est peut provoquer des hivers froids sous un ciel bleu immaculé ou des étés ensoleillés.
  • les flux de sud apportent en été un air asséché par le survol de la France et l'intérieur de la région peut alors approcher (voire dépasser) les 35°C, comme lors de l'été 2003.
Le climat est de type océanique, en particulier près des côtes, où les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers doux, les étés frais et les jours de gelée et de neige peu nombreux. En s'éloignant des côtes, le climat garde ces mêmes caractéristiques, tout en se rapprochant progressivement du climat continental. Le climat est alors moins venté, avec des écarts de température plus marqués et des jours de gelée et de neige plus nombreux. Si la moyenne annuelle des températures est d'environ 11°C dans toute la région, les températures minimales en hiver au bord de la mer sont en moyenne 2°C au-dessus de celles de Lille alors que les températures maximales en été sont en moyenne 2°C en dessous. De plus, on peut observer également des disparités climatiques entre les villes du littoral dues à l'orientation de la mer et donc des vents dominants (ouest entre la frontière picarde et les Deux Caps, nord entre les Deux Caps et la frontière belge). La nébulosité, qui contrairement à l’opinion générale n’est pas si fréquente, est limitée par des vents toujours actifs.

Ce contraste est aussi marquée dans les précipitations, celles-ci étant plus importantes en automne et en hiver sur les côtes, tandis qu'elles se répartissent davantage tout au long de l’année à l'intérieur des terres. Les zones les plus arrosées sont les zones de reliefs, surtout si elles sont boisées : le Haut Pays d'Artois est par exemple la zone la plus arrosée de la région, avec 1 000 mm/an. Au centre du Pas-de-Calais, les collines de l'Artois reçoivent environ 800 mm/an. Ce cumul tombe à 600 mm/an sur le versant sud-est, protégé des vents dominants, avec une moyenne des températures maximales estivales légèrement supérieure à 23°C. On observe donc un contraste dans les précipitations, avec des zones de relief relativement arrosées alors que certaines régions de plaines sont assez sèches.